Centre 72 Paroisse protestante L’Entraide La maison des jeunes Braderies et dépôts de vêtements Plan d’accès
 

Assemblée générale
Accueil » Centre 72 » Centre 72 » Assemblée générale

 

Compte rendu de l’assemblée générale ordinaire du Centre 72
vendredi 30 novembre 2018

Ouverture de l’assemblée générale à 20h45

Votants présents ou représentés : 45
L’assemblée peut valablement délibérer

Rapport moral et d’activité 2017-2018

● Le Centre 72 en chiffres en 2017-2018
Le Centre comptait 377 membres sympathisants en 2017-2018 (contre 286 l’année précédente), 57 membres actifs (65 en 2016-2017) et 88 membres donateurs (contre 72 auparavant).
Sans oublier bien sûr la masse des utilisateurs du Centre qui viennent pour les activités ouvertes que nous proposons (carrefours, événements, spectacles), lesquels accueillent un public très varié.

● Les carrefours
8 carrefours ont été organisés (9 l’année précédente), une baisse qui s’explique par deux annulations de dernière minute : celui avec Abdennour Bidar, réquisitionné par son ministre de tutelle ce soir là, et celui avec Céline Houzard, celle-ci ayant été victime d’un accident de la route en venant au Centre 72. Avec une participation de 52 à 140 personnes, la participation moyenne s’envole à 78 personnes (contre 52 l’an passé), tirée par deux carrefours à plus de 100 personnes (Irène Frachon et Macron par Ricœur).

Concernant les sujets abordés, on retrouve les grands thèmes habituels : 1 sujet d’actualité (Macron par Ricœur), 4 questions de société (les lanceurs d’alerte, la dépression, les fake news, les bidonvilles), 2 sujets scientifiques (l’intelligence artificielle, la science entre émerveillement et crainte) et, innovation de l’année, un carrefour entretien autour d’une personnalité (Alexandre Romanès).

Ce bilan somme toute très satisfaisant a cependant été marqué par le départ brutal et imprévu de Malou Bernasconi dans la nuit de Noël 2017. Elle était un pilier de la commission carrefour depuis de nombreuses années et son carnet d’adresses faisait merveille. Nous voulons saluer encore une fois son engagement pour le Centre 72 depuis sa création, et pour les carrefours en particulier, qui lui doivent beaucoup.

● 13 événements et spectacles ont été à l’affiche en 2017-2018 (14 l’an passé) :
– 4 arts de la parole (théâtre, contes) : Building, Les Rumeurs urbaines, Pauline Cariou, Fralib ;
– 2 événements : la fête de la soupe et le marathon des jeux ;
– 7 musique et chant : Daniel Propper-Rémi Yulzari (piano et contrebasse), Emmanuel Bujeau (lyrique), l’Ensemble pour la paix, Electro-gauchos (jazz argentin) ; Mario Raskin (festival Antigua), et le concert solidaire avec Daniel Propper et Franck Della Valle, consacré cette année à l’association Accueil rencontre enfance.

Ces spectacles ont rassemblé de 55 à 140 personnes. Fait marquant, Emmanuel Bujeau a donné deux concerts le même jour : un pour les enfants l’après-midi, avant celui « normal » du soir, réunissant respectivement 140 et 70 personnes. Une double réussite : pour le chant lyrique, qui n’était pas une spécialité du Centre 72, et pour le concert jeune public, qui n’était pas non plus dans nos habitudes. De quoi donner des idées pour l’avenir.

Nous avons également accueillis trois spectacles conviviaux : un hommage à Prévert (140 personnes), une pièce de Marivaux, La dispute, (100 personnes) avec une troupe étudiante et un concert intergénérationnel de la chorale Au chœur de la ville (35). Auxquels il faut ajouter un événement original : une rencontre internationale de sacred harp, malheureusement un jour de grève SNCF.

De cette saison, il ressort une participation tout à fait honorable à ces spectacles, avec de grandes satisfactions, mais aussi des déceptions : ainsi, de très bons spectacles ne récoltent pas toujours le public qu’ils méritent ou des chapeaux qui ne sont pas tous à la hauteur de la qualité produite. Ce fut le cas pour les deux meilleurs spectacles de théâtre et arts de la parole (Pauline Cariou et Fralibs), avec un public trop faible (55 et 58 personnes), et du concert Antigua 92 (Mario Raskin) avec certes 90 personnes, mais un chapeau ridicule à la fin malgré une belle prestation. L’heure, le jour, la saison, la météo, la pub (mal) faite, la concurrence extérieure, etc. sont sans doute des explications possibles, mais pas seulement.

Côté événements, la 9e fête de la soupe a rassemblé environ 250 personnes, avec un plateau musical remarquable, mais un nombre de soupes insuffisant, malgré les 40 litres produits par le comité du Centre 72. Le marathon des jeux a été une réussite, avec notamment une soirée et une nuit très fréquentées. La salle a été pleine à plusieurs reprises, y compris le samedi après-midi.

● Les ateliers
Deux nouveaux ateliers ont été lancés à la rentrée 2017 afin de diversifier l’offre d’activités : un atelier salsa cubaine (qui a bien fonctionné, avec cependant une absence d’hommes) et un atelier hip hop (qui n’a jamais démarré, l’association qui devait le porter n’ayant pas assuré). En revanche, côté bien-être, l’atelier Pilates a ouvert un 3e cours avec succès, et propose désormais des cours de niveaux débutant et confirmé. Les activités théâtre enfants et adolescent ont connu une année difficile, du fait d’un effectif faible, et les deux tranches d’âge ont dû être regroupées. Les dégâts ont cependant été limités par les efforts de Benedetta Zonza, la comédienne, et le dynamisme des enfants/ados. La preuve : la rentrée 2018 a été pléthorique !

Le bilan de cette année : le Centre se maintient sur ses fondamentaux (notamment le bien-être) et s’enracine sur l’alimentation par circuits courts (La Ruche et les paniers bio). Les services aux seniors (équilibre, cybercafé) sont appréciés. Lancer de nouvelles activités n’est pas toujours évident, notamment lorsqu’on n’a pas une légitimité bien établie auparavant, ce qui était notre cas pour la salsa et le hip hop. Il faut savoir être patient, astucieux, attentif aux coûts, ne pas hésiter à innover (séances découverte, etc.) pour espérer percer. En fin d’année, avant le forum de juin à Bois-Colombes, une sensibilisation aux coûts et à la communication a ainsi été faite auprès des animateurs d’atelier afin de bien positionner leur activité dans l’univers concurrentiel proposé localement.

A noter également, dans le cadre des activités solidaires du Centre 72, le démarrage en janvier de l’atelier cuisine avec des demandeurs d’asile. Animé par Michel Rambaud, avec la participation notamment de Djohra et en partenariat avec le centre d’accueil des demandeurs d’asile d’Asnières, le lancement a été réussi et un rythme mensuel a été établi. Selon un principe simple : on décide ensemble des recettes, on fait les courses ensemble, on cuisine ensemble et on mange ensemble. Ces ateliers permettent à chaque fois à 4-5 demandeurs d’asile volontaires de rencontrer des Français, de parler français, d’apprendre à cuisiner des ingrédients de nos contrées (qu’ils ne connaissent pas toujours) ou de nous faire découvrir des plats de leur pays. L’intégration par la pratique ! Et cette année encore, la fête des réfugiés au Centre 72, à l’occasion de la journée mondiale des réfugiés.

● Un Centre 72 plus vert
Lors de sa journée annuelle de réflexion et de prospective de septembre 2017, le comité du Centre 72 a décidé d’appuyer sur sa dimension citoyenne et de mettre en avant et de développer ses efforts en matière d’environnement et de transition énergétique. Ce sujet peut être en effet un axe fort de développement du Centre et une identité originale dans l’offre associative locale. Il a ainsi été décidé de lancer un jardin partagé.

– Un jardin partagé
Un jardin partagé est un jardin ouvert à tous, pour faire pousser des fruits et des légumes, que l’on pourra partager entre qui voudra. L’idée est de créer un nouvel espace d’échange et de partage autour d’un jardin. La gratuité, la défense de la biodiversité, le dialogue et l’échange avec d’autres expériences de jardin partagé (à Asnières, Colombes et Courbevoie) font partie du projet. La sensibilisation des jeunes générations est aussi évoquée, tout comme le don à des personnes dans le besoin. Ce jardin a ainsi vocation à devenir un élément constitutif du Centre 72, dont il partage les valeurs de solidarité et d’ouverture à l’autre.

Concrètement, des graines données par nos amis de l’association des Incroyables bois-comestibles (de Bois-Colombes) et du jardin du Loir de Courbevoie ont été mises à germer pendant l’hiver chez les uns et les autres, de grandes jardinières ont été construites (évitant ainsi aux personnes souffrant du dos de se baisser), de la terre et du terreau ont été apportés, un compost a été créé et le jardin partagé est peu à peu devenu une réalité visible sur la pelouse du Centre 72.

– Une mue commencée depuis dix ans
Verdir le Centre 72, voilà une bonne idée ! Non pas donner un coup de peinture verte partout pour se donner bonne conscience, mais réfléchir à nos comportements et à nos installations. De façon à ce que la lutte contre le réchauffement climatique et pour un urbanisme et une vie quotidienne plus respectueux de l’environnement ne soit pas un vaste objectif pour les autres ou pour les gouvernements, mais qu’elle commence ici et maintenant, chez nous, à notre niveau. L’idée fait peu à peu fait son chemin depuis dix ans.

Si les fenêtres du 1er et du 2e étage ont été changées dans les années 1990, pour qu’elles soient avec double vitrage, le premier grand chantier de l’époque récente date de 2007-2008 : le remplacement des baies vitrées et des portes d’entrée du Centre 72. Le double vitrage a remplacé le plexiglass qui faisait office de vitres. Avec en cadeau un gain en confort de température et d’acoustique.

Bien avant que leur arrêt de fabrication ne soit décidé par les pouvoirs publics, toutes les ampoules à incandescence ont été remplacées très tôt par des fluo-compactes, puis plus récemment par des leds. Les halogènes de 500 watts qui éclairaient l’extérieur du Centre ont été supprimés et remplacés par des lampadaires avec ampoules fluo-compactes, dont l’ensemble consomme bien moins qu’un seul halogène. Les interrupteurs des WC du 1er étage, que les utilisateurs oubliaient souvent d’éteindre, ont été remplacés par des détecteurs de présence. Citons également les arceaux à vélos installés il y a une dizaine d’années.

En 2012, le ravalement des façades du Centre 72 a été l’occasion de faire l’isolation thermique du toit et de la terrasse du 1er étage, et du mur cimenté côté jardin. Deux ans plus tard, en 2014, la chaudière de l’immeuble était remplacée par une chaudière moderne, la plus « écologique » du marché, mieux qu’une chaudière à condensation : une chaudière pulsatoire. Résultat : la fin des pannes de chaudière et une chute considérable de la consommation de gaz. Un gros travail a été entrepris avec les utilisateurs de la grande salle pour leur apprendre à bien utiliser les radiateurs soufflants, afin d’optimiser leur efficacité.

Enfin, la réfection de la cuisine l’a rendue non seulement plus fonctionnelle, mais a permis l’installation d’un lave-vaisselle professionnel, qui lave en moins de 5 mn. Un puissant incitateur à bannir désormais toute utilisation de vaisselle et de couverts en plastique lors des repas. Ça aussi c’est bon pour la planète !

Une marge de progression certaine
Mais soyons honnêtes, il y a encore beaucoup de choses à faire. Le gros point noir actuel se situe dans la maison dans le jardin. Ce bâtiment annexe, créé au début des années 1990 pour répondre au besoin d’espace, est une « passoire thermique ». Ce bâtiment est certes très joli, bien habillé de briques comme le bâtiment principal, mais c’est un préfabriqué, un « Algeco » (c’était à l’époque la seule solution financière).

Un effort a été entrepris pour limiter les dégâts. Les vieux radiateurs des deux salles d’activités ont été remplacés par des radiateurs plus performants, avec des briques réfractaires pour stocker la chaleur et la restituer progressivement. Et des programmateurs ont été installés. Il est toutefois déraisonnable d’envisager des dépenses plus onéreuses, comme l’installation d’un chauffage central à gaz. Ce préfabriqué approche en effet les trente ans, une durée de vie déjà honorable pour ce type de bâtiment. Ce qu’il faut maintenant envisager, c’est plutôt son remplacement, tôt ou tard, par un vrai bâtiment en dur, adapté au développement continu de nos activités et qui respectera les normes actuelles d’isolation et de chauffage. Un gros challenge auquel il faut commencer à réfléchir.

Toutes ces réalisations sont des bonnes nouvelles. Pour la planète et pour nos finances et notre confort, car on gagne souvent sur les deux tableaux. Les idées ne manquent pas pour continuer : on pourrait récupérer l’eau de pluie pour l’arrosage et les WC ; profiter de notre grand toit plat pour installer des panneaux solaires ; installer un chauffe-eau solaire ; s’approvisionner uniquement en électricité d’origine renouvelable via Enercoop ; calculer notre empreinte carbone et essayer de la limiter ; revoir tous nos produits d’entretien et notre façon de faire le ménage en adoptant des pratiques plus respectueuses de l’environnement ; développer le covoiturage pour venir au Centre…

Et au premier rang de ces idées figure d’améliorer encore nos comportements individuels : bien faire le tri des déchets, supprimer vraiment toute la vaisselle et les couverts en plastique, bien éteindre les lumières à la fin de notre activité, ne pas mettre à fond les radiateurs et les laisser tels quels en partant, venir au Centre en transports en commun, à pieds, en vélo ou à plusieurs ; augmenter nos dons au Centre pour avoir les moyens d’investir dans nos bâtiments et d’améliorer leurs performances énergétiques, etc. Des objectifs collectifs et individuels pour chacun d’entre nous. Des objectifs finalement assez facilement à notre portée !

● En guise de conclusion
Nous arrivons au terme de ce tour d’horizon qui nous a permis de revisiter l’année écoulée. Le Centre 72 vit, se renouvelle, teste de nouvelles idées et les réussit souvent. Et c’est bien cela l’essentiel. Car il ne faut pas s’endormir. Rien n’est jamais acquis, tout bouge, nos villes se transforment et nous devons nous adapter pour accompagner ces évolutions. Et continuer notre mission citoyenne, culturelle et solidaire.

Le rapport moral et d’activité est approuvé à l’unanimité

Rapport financier, résultat de l’exercice 2017-2018

Vous pouvez télécharger le document financier en bas de cette page.

Le budget que nous avions prévu l’an passé s’élevait à 70 650 € ; le réalisé arrive à 70 969 €. Mais derrière cette quasi-similitude, ce cache en fait un excédent bien involontaire de 27 829 €. Cette somme correspond aux travaux d’aménagement de la grande salle qui auraient dû se faire à l’été 2018 et qui n’ont pas eu lieu, les entreprises sollicitées n’ayant finalement pas pu honorer leurs engagements du fait d’un carnet de commandes trop plein.

Nous proposons donc à l’assemblée générale de verser cet excédent au compte de provisions pour travaux, ces travaux étant désormais programmés pour l’été 2019. Et nous y travaillons d’ores et déjà avec les entreprises concernées. Ce report s’est avéré certes un handicap pour un certains nombre de manifestations prévues pour 2018-2019, mais il est finalement bienvenu puisque le montant des travaux sera nettement supérieur à la somme que nous pouvions y consacrer sur un seul exercice.

Côté recettes, leur total est quasi celui prévu, mais là encore avec des nuances, puisque ce total a été atteint sans l’apport des 10 000 euros de la paroisse prévus pour les travaux
Si nous entrons plus dans le détail, voici comment s’expliquent les écarts à noter dans certains comptes :

PRODUITS
– Compte 706 (participations aux frais de salle) : ce compte, qui rassemble les participations aux frais versées en contrepartie de l’occupation des salles pour les activités, a été approvisionné de 5 % de plus que prévu. Reflet de notre prudence prévisionnelle, mais encourageant pour le volume d’activités proposées.
– Compte 708 (produits des activités annexes) : si les événements et les spectacles ont rapporté moins que prévu, les autres activités organisées directement par le Centre (carrefours, ateliers équilibre, cybercafé) ont été plus fréquentées, d’où des recettes en hausse par rapport aux prévisions.
– Compte 756 (cotisations des membres) : davantage de membres sympathisants (à 10 €) inscrits dans les activités socioculturelles proposées au Centre ; un peu moins de membres actifs (à 15 €), car beaucoup ont compris qu’il vaut mieux donner un peu plus pour devenir membres donateurs et avoir un reçu fiscal, une catégorie qui a fortement augmenté, mais en partie de façon conjoncturelle, du fait d’une personne qui avait décidé de fortement nous soutenir l’an passé.
– Compte 758 (produits divers de gestion) : des recettes supérieures essentiellement du fait de remboursements de travaux effectués l’année précédente pour le compte de L’Entraide.
– Compte 771 (produits exceptionnels) : les 10 000 € que devait verser la paroisse pour les travaux dans la grande salle n’ont pas été versés puisque les travaux n’ont pas eu lieu.

CHARGES
– Compte 602 (achats de consommables pour les événements) : 50 % en plus que prévu liés au buffet de la fête de la musique qui a bien marché et à des achats chez Métro qui concernait aussi du petit entretien.
– Compte 604 (prestations de services) : un peu moins que prévu. On retrouve dans ce compte les frais d’intervenants pour des activités organisées par le Centre (l’animateur de l’atelier équilibre) et pour les artistes qui se sont produits au Centre.
– Compte 605 : trois fois plus de dépenses que prévu. Cela s’explique par des imprévus (le lecteur de CD de la sono qu’il a fallu remplacer et l’achat d’un nouveau micro sans fil) et par des décisions prises en cours d’année pour l’animation du Centre : notamment la réalisation de calicots pour la fête de la soupe, la construction de jardinières pour le jardin partagé.
– Compte 606 : regroupe d’une part l’eau, le gaz et l’électricité, et d’autre part les dépenses de fournitures et de petits d’équipements. Un peu moins de dépenses d’électricité et de petites fournitures pour l’entretien et les équipements.
– Compte 615 (entretiens et réparations) : ce compte rassemble essentiellement les gros travaux, dont nous venons de voir que le principal (la réfection de la grande salle du rez-de-chaussée) n’a pu être réalisé comme prévu. D’où l’énorme écart constaté.
– Compte 641, 645 et 647 : il s’agit des dépenses liées à notre salariée pour le ménage (salaires, cotisations sociales/mutuelle et transports). Des dépenses sont apparues en cours d’année sur le compte 647 car notre salariée, qui habitait précédemment Asnières, a déménagé à Paris et a donc pris un Pass Navigo, pris en charge en partie par le Centre 72 en tant qu’employeur.
– Compte 671 (charges exceptionnelles) : il s’agit traditionnellement du produit reçu en espèces lors du concert solidaire de juin, qui est ensuite reversé à l’association soutenue. Il se trouve que cette année, l’association Accueil rencontre enfance, bénéficiaire de ce concert, était présente lors de cette soirée et a donc récupéré directement la somme récoltée.
– Les autres comptes sont proches du budget et représentent les différents contrats de maintenance/entretien, les assurances et les transports (jumelage avec Frankenthal et transports d’une intervenante pour un carrefour).

Le rapport financier sur les comptes 2017-2018 est approuvé à l’unanimité et la trésorière Sylvie Roussel est chaleureusement remerciée pour la qualité de son travail pendant ses six années d’engagement.
L’assemblée générale décide à l’unanimité de verser l’excédent 2017-20018 au compte de provisions pour travaux.

Projet de budget 2018-2019

Ce projet de budget est en équilibre à 101 900 €, en forte hausse passagère du fait de la reprise des provisions pour travaux de l’an passé.

PRODUITS
– Compte 706 : la hausse significative des participations aux frais de salle reflète le développement de certaines activités, notamment les cours de Pilates et le théâtre.
– Compte 708 : nous restons prudents pour les recettes issues de nos activités (carrefours, événements et ateliers seniors) prévues à mi-chemin entre le prévu et le réalisé de l’an passé.
– Compte 756 : nous reconduisons le prévisionnel de l’an passé (8 500 €) et non le réalisé (14 600 €), car le soutien d’une personne l’an passé était ponctuel. Et aucun autre mécène n’est annoncé.
– Compte 758 : la forte baisse est simplement due au fait que le jumelage a lieu en France cette année ; les contributions demandées aux participants ne sont donc pas du même ordre que lorsqu’il a lieu en Allemagne.
– Compte 768 : l’augmentation ne résulte pas d’une hausse des taux d’intérêt du livret bleu, mais d’une augmentation passagère de nos réserves placées due à la non-réalisation des travaux l’an passé.
– Compte 771 : nous reconduisons les 10 000 € de participation de la paroisse aux travaux décalés de l’an passé.
– Compte 780 : nous vous proposons de reprendre les provisions pour travaux faites après la clôture de notre exercice antérieur pour la rénovation et l’aménagement de la grande salle du rez-de-chaussée.

CHARGES
Pour les dépenses, nous avons reconduit en budget le réalisé 2017-2018, avec quelques ajustements particuliers :
– Compte 604 : nous augmentons ce compte du fait principalement des efforts faits pour la 10e édition de la Fête de la soupe.
– Compte 605 : une baisse car les achats exceptionnels réalisés l’an passé ne devraient pas se renouveler.
– Compte 625 : forte baisse liée au jumelage qui se déroule en France cette année.
– Comptes 641, 645 et 647 : hausse substantielle liée au retour de Djohra que nous espérons proche, ce qui amènera à payer à Katia, sa remplaçante, sa prime de précarité à son départ.
– Compte 615 : ce projet de budget permet de dégager 60 500 euros pour les gros travaux d’entretien et d’amélioration du Centre : un plafond acoustique pour la salle Bonhoeffer du 1er étage et la rénovation de la grande salle de rez-de-chaussée.

Le projet de budget 2018-2019 est adopté à l’unanimité

Elections au comité du Centre 72

- 2 membres arrivaient au terme de leur mandat de 3 ans : Agnès Ferry et Sylvie Roussel.

- Agnès Ferry se représentait. Anne de Liège et Gilles Thomas se présentaient pour un premier mandat.

Tout le monde est réélu ou élu.

Le comité du Centre 72 élira son bureau lors de sa prochaine réunion, le 12 décembre.

 


Documents à télécharger

Qui sommes-nous
Plan d’accès
Adhérer au Centre 72
Faire un don au Centre 72
Assemblée générale
Des travaux au Centre 72
Mentions légales, politique de confidentialité

Les carrefours
Spectacles, concerts et événements
Le marathon des jeux
La Fête de la soupe
Atelier vélo "Dimanche mécanique"
Les paniers Bio du Val de Loire
Cybercafé seniors
Atelier équilibre
Atelier mémoire
Atelier D-marche
Ikebana, art floral japonais
De fil en aiguille
Le festival chrétien du cinéma
Le Festi’arts

Chorale La Villanelle
Flûte traversière enfants ados
Flûte traversière adultes
Danse Latin Tonic Salsa
Ragga Hip-Hop Jam
La maison dans le jardin
Accueil, rencontre, enfance

Porter son bébé
Théâtre enfants-ados
Théâtre adultes
Entraînement à l’attention
Atelier bandes dessinées
Stages théâtre vacances
Atelier d’écriture
Pilates
Gymnastique holistique
Qi gong
Hatha yoga
Asthanga yoga
Yoga accessible aux sourds
Sophrologie relaxation
Méditation
Zoï danse
Biodanza
Taï Chi Chuan
La ruche qui dit Oui !
Atelier théâtre Esat Le Moulin vert
Mentions légales et politique de confidentialité