Centre 72 Paroisse protestante L’Entraide La maison des jeunes Braderies et dépôts de vêtements Plan d’accès
 

Assemblée générale
Accueil » Centre 72 » Centre 72 » Assemblée générale

 

Compte rendu de l’assemblée générale ordinaire du Centre 72 vendredi 13 octobre 2017

Ouverture de l’assemblée générale à 20h45

Votants présents ou représentés : 45
L’assemblée peut valablement délibérer

Rapport moral et d’activité 2016-2017

● Le Centre 72 en chiffres en 2016-2017
Le Centre comptait 286 membres sympathisants en 2016-2017 (contre 270 l’année précédente), 65 membres actifs (47 en 2015-2016) et 72 membres donateurs (contre 87 auparavant).
Sans oublier bien sûr la masse des utilisateurs du Centre qui viennent pour les activités ouvertes que nous proposons (carrefours, événements, spectacles), lesquels accueillent un public très varié.

● Les carrefours
9 carrefours ont été organisés (comme l’année précédente) avec une participation de 32 à 77 personnes, soit une moyenne de 52 personnes (contre 56 auparavant).
Concernant les sujets abordés, on retrouve les grands thèmes habituels : 1 sujet d’actualité (le langage médiatique et politique), 3 questions de société (la famille, la fin de vie, la laïcité), 1 sujet international (l’Afrique), 1 philosophico-politique (la démocratie), 1 historique (Luther) et deux thèmes plus inhabituels : les sciences (Rosetta et Philae) et la peinture (l’aléa dans l’art).

Le Centre 72 maintient donc sa vocation de lieu de débat et de réflexion avec ces carrefours. La commission qui les prépare a su entretenir un réseau de relations lui permettant d’inviter encore et toujours des intervenants de qualité sur des sujets variés, même sur des thèmes rarement abordés comme les sciences et la peinture. Fait à noter : la notoriété des carrefours du Centre 72 a fait que nous avons bénéficié de suggestions et de contacts de personnes extérieures pour 2 d’entre eux l’an passé.

● 14 événements et spectacles ont été à l’affiche en 2016-2017 (contre 13) :
– 3 arts de la parole (théâtre, contes) : Grisélidis, Patchwork, Rumeurs urbaines ;
– 2 événements : la fête de la soupe et le marathon des jeux ;
– 9 musique et chansons : Daniel Propper (piano), 3 concernant dans l’univers du jazz au sens large (Stephen Binet, Sin Fronteras – jazz argentin – et Smaïl Benhouhou - jazz algérien) ; Impulsion ; Octantrion (musique du monde), Cronexos (musique baroque) ; une première expérience d’airs d’opéra (avec Sarah Lacaze) ; et le concert solidaire de juin qui a marié musique et textes, avec une recette (741 €) consacrée cette année à la Fondation John Bost, à l’occasion du bicentenaire de la naissance de son fondateur.
Ces spectacles ont rassemblé de 30 à 115 personnes.

La culture est ainsi devenue une des missions majeures du Centre 72 : la mettre à la portée de tous, et ce dans une diversité toujours plus grande. Les musiciens ou les comédiens qui se produisent sont pour la plupart des professionnels de bon, voire même de très haut, niveau ; et pour les autres des amateurs très éclairés. Et c’est une joie et un honneur de pouvoir les accueillir au Centre. Qu’ils en soient remerciés. Un public très varié, pas habitués des salles parisiennes, peut ainsi entendre des textes ou des sons qu’ils aiment ou en découvrir de différents. La programmation laisse aussi une place aux événements conviviaux (fête de la soupe, marathon des jeux, spectacle du vestiaire). Et c’est cette cohabitation qui fait le charme du Centre 72 et qui concourt à créer du lien social par les interactions qui se nouent entre les participants.

Ces événements et spectacles représentent un gros investissement-temps pour les membres du comité. Qu’ils soient organisés par le comité du Centre 72 ou coorganisés avec d’autres : la Maison des jeunes (marathon des jeux), le Chant des hommes et le Tac, Territoire arts et créations (Grisélidis, concert baroque de Cronexos). Ces partenariats et ces bonnes relations sont riches de rencontres et de découvertes ; ils placent le Centre 72 dans un réseau de relations fécond. Sans oublier les chorales inclusives, Croche pointée double, Si facil la musique…

Ces temps forts représentent aussi un investissement financier non négligeable. Le Centre 72 a fait le choix de laisser libre l’entrée à tous ses spectacles, concerts et événements. Mais parce qu’on ne vit pas seulement d’amour et d’eau fraiche (le Centre 72 comme les comédiens et les musiciens), un chapeau est présent à la sortie, dans lequel chacun peut donner ce qu’il veut ou ce qu’il peut. C’est clair que le chapeau ne couvre pas, loin de là, l’ensemble des frais engagés. Mais le Centre complète et les artistes font un geste car ils ont compris que le Centre 72 n’est pas une salle comme les autres.

La culture conviviale qui resserre le lien social, ce fut aussi la participation, comme chaque année, de membres du comité du Centre 72 au spectacle organisé par le vestiaire. Et la tenue d’un nouveau concert intergénérationnel avec les chorales inclusives de Micha Stafford en juin, avec certes moins d’ampleur qu’en juin 2016, mais avec toujours des personnes venues des maisons de retraite voisines.

Tout n’a pas été rose pour autant, puisque nous avons dû annuler l’après-midi de chorale participative autour des chants de Noël en décembre et le Printemps des poètes en mars, pour lesquels les personnes en charge de l’animation ont déclaré forfait, pas prêtes. Surtout, le comité lui-même n’a pas été capable de faire la fête de la musique en 2017, la préparation de la rentrée et du forum des associations de Bois-Colombes ayant accaparé trop de notre temps. Et le départ en province de Jean-Jacques Geneaux et de Françoise Besse ayant laissé un vide trop grand.

● Les activités socioculturelles sont un autre pilier du Centre. Elles s’organisent autour de 4 pôles : le bien-être, les autres activités adultes, les enfants et les ados, et l’action-réflexion. Au rayon des nouveautés : un atelier D-marche (pour inciter les seniors à marcher), un atelier d’écriture, le sabre japonais, les ateliers d’entrainement à l’attention pour les enfants (« calme et attentif comme une grenouille ») et la reprise des ateliers théâtre par Benedetta Zonza, avec de très bons spectacles en fin d’année. A noter aussi l’arrivée en cours d’année de La ruche qui dit oui, qui, avec les paniers bio du Val de Loire, développent une offre alimentaire au Centre 72, basée sur la qualité et les circuits courts.

Tout cela ne se fait pas d’un coup de baguette magique. Lancer une activité nouvelle demande du temps et de l’énergie, qui ne se mesure pas simplement sur un trimestre, ni même sur une année. L’offre sur Asnières-Bois-Colombes-Colombes est très riche, voire concurrentielle, et c’est à nous de nous adapter, d’être crédibles, voire compétitifs, ou de savoir y mettre le « supplément d’âme » qui donne envie de venir au Centre plutôt qu’ailleurs. Un investissement qui demande du temps et des compétences, pas toujours à la hauteur des ambitions.

● Autre pilier du Centre 72 : l’accueil et la solidarité.
Cette mission passe notamment par l’équipe en charge de l’accueil, du lundi au vendredi. Pour accompagner cette équipe d’accueillants, un stage de formation a été mis en place au printemps pour les accueillants. Une formatrice professionnelle extérieure a permis à chacun d’exprimer un certain nombre de remarques, de souhaits et d’idées. Et de perfectionner ses pratiques et ses compétences. Une première appelée à être renouvelée.

L’an passé a été aussi le cadre d’un passage de témoin : 4 personnes, qui faisaient partie de l’équipe d’accueil depuis de nombreuses (voire de très nombreuses) années, ont souhaité passer la main. Qu’elles soient particulièrement remerciées pour cet engagement qui a concouru à façonner l’image du Centre 72, à coup de sourires, d’attention et de mots justes. Chapeau. Après un appel à volontaires via la newsletter du Centre 72, près d’une dizaine de personnes se sont proposées pour prendre la relève et continuer la mission. L’accueil en sort renforcé et relancé. Merci à tous.

Le Centre 72 solidaire et engagé se matérialise par la promotion des circuits alimentaires courts, comme nous venons de le voir avec les paniers bio et la Ruche. Ces deux services aux consommateurs, en s’implantant au Centre 72, ont peu ou prou doublé leur nombre de clients. Et ce nouvel axe d’action développé au Centre autour de l’alimentation donne à notre maison et à notre association un sens supplémentaire à son existence.

Le Centre 72 a par ailleurs noué des contacts intéressants avec France Terre d’Asile qui gère le centre d’accueil de demandeurs d’asile d’Asnières (implanté sur cette ville, mais aussi sur Bois-Colombes, Gennevilliers et Clichy). Des rencontres ont eu lieu, des propositions de soutien, des suggestions d’activités ont été faites, qui ne demandent qu’à être développées. Des contacts existent aussi avec le collectif d’associations en place sur Bois-Colombes et Colombes pour soutenir les réfugiés installés dans le foyer Adoma de Colombes. Cet engagement du Centre ne peut cependant reposer sur les seules épaules du comité, il faut d’autres bras pour faire fructifier ces idées.

A noter qu’une fête s’est tenue en juillet au Centre avec les réfugiés du Cada d’Asnières à l’occasion de la journée mondiale des réfugiés.

● Dernier pilier de l’activité du Centre 72 : la gestion des deux bâtiments du 72 rue Victor Hugo.
Le plan d’amélioration et d’embellissement des locaux s’est poursuivi en 2016-2017 :
– Le vestiaire (dans la maison dans le jardin) a été entièrement refait (sol et éclairage) de façon à donner un meilleur espace de travail à l’équipe qui trie les vêtements tous les jours de la semaine.
– Au sous-sol du bâtiment principal, un deuxième local a été équipé et attribué à l’équipe du bric-à-brac, et un local a été créé pour ranger le matériel pour les spectacles et les événements du Centre 72
– La cuisine du premier étage a été entièrement refaite et équipée de mobiliers professionnels.
– Le nom de plusieurs salles du Centre 72 a été revu pour qu’ils soient plus significatifs pour nos contemporains et plus féminins. Une signalétique moderne et graphique a été mise en place sur les portes, avec un petit texte de présentation pour chaque personnage pour éveiller l’attention des utilisateurs.
D’autres projets sont à l’étude, notamment pour la grande salle du rez-de-chaussée et pour l’acoustique de la salle Bonhoeffer.

En guise de conclusion
Nous arrivons au terme de ce tour d’horizon qui nous a permis de revisiter l’année écoulée. 45 ans après sa création, le Centre 72 poursuit son bonhomme de chemin en restant fidèle aux valeurs et à l’esprit qui animaient ses fondateurs. Mais le Centre, c’est comme une bicyclette, s’il n’avance pas, il se cassera la figure. Les temps changent (toujours), les besoins évoluent, le monde autour de nous bouge, les structures (associatives, municipales et même commerciales) se positionnent sur des créneaux qui peuvent se recouper avec les nôtres. Mais qu’importe, c’est à nous de nous adapter, de nous réinventer, car de toute façon l’accueil, la culture, la solidarité, la rencontre, la convivialité, resteront un besoin pour tous. A nous de vivre avec notre temps. A nous de nous rendre indispensables et de trouver les moyens à mettre en œuvre pour attirer le public autour de ces valeurs.

Le comité a ainsi entamé une réflexion sur le Centre 72 dans cinq ans. Dans quelle direction devons-nous aller, quels types d’activités devons-nous essayer de développer, quelle sera l’originalité du Centre, telles sont quelques-unes des pistes qui sont débattues actuellement, notamment lors de la récente journée de réflexion de l’équipe en septembre dernier. L’économie sociale et solidaire et la transition énergétique (au sens très large) sont nos axes. A suivre…

Le rapport moral et d’activité est approuvé à l’unanimité

Rapport financier, résultat de l’exercice 2016-2017

Vous pouvez télécharger le document financier en bas de cette page.

Le budget que nous avions prévu l’an passé s’élevait à 63 758 € et devait s’équilibrer. Cet équilibre n’a pu être réalisé, malgré des produits en augmentation : l’année s’est en effet terminée avec des charges supérieures aux produits de 6 466 €.
Les charges ont par ailleurs été supérieures de 10 765 € aux prévisions quand les produits ne l’étaient que de 4 299 €.

Deux raisons principales à cette situation :
– Des charges du personnel plus importantes du fait de l’accident de Djohra en septembre 2016. Son arrêt de travail a été renouvelé tout au long de l’année écoulée, nous amenant à des CDD récurrents pour la remplacer. Coût d’un CDD : près de 20 % supplémentaire par rapport à un CDI.
– Le nouveau report de la participation de 10 000 € de la paroisse protestante pour les travaux effectués. Ce report s’est fait à notre initiative pour lui permettre de rénover les logements de fonction de ses deux pasteurs.
Ce déficit est compensé par un prélèvement dans nos réserves pour travaux, issues des exercices précédents.
Si nous entrons plus dans le détail, à noter :

CHARGES
– Compte 602 (achats stockés et autres approvisionnements) : 300 € de dépenses inférieures au budget.
– Compte 604 (prestations de services) : 2 172 € de dépenses supérieures au budget. On retrouve dans ce compte les frais d’intervenants pour des activités organisées par le Centre : l’animateur de l’atelier équilibre et les artistes qui se sont produits au Centre. Le reflet de nos activités.
– Compte 605 : concerne le matériel pour les équipements (quincaillerie, petits matériel...) : dépenses inférieures au budget pour 1 751 €, notamment du fait du transfert sur le compte 606 (plus adapté) des fournitures de bureau et de produits d’entretien.
– Compte 606 : regroupe d’une part les fluides et l’énergie, et désormais les dépenses de fournitures et d’équipements, notamment l’an passé le renouvellement des tables, le nettoyage de tous les rideaux des salles et les frais de communication (affiches, tracts).
– Compte 615 (entretiens et réparations) : ce compte rassemble essentiellement les gros travaux, pour 29 864 l’an passé : élagage et remplacement d’un arbre dans le jardin, réfection du vestiaire, travaux au sous-sol, aménagement de la cuisine et dans un WC.
– Compte 641 et 645 : il s’agit des dépenses liées à notre salariée pour le ménage (salaires, cotisations sociales et mutuelle). En dépassement notoire du fait du remplacement de Djohra par des CDD à répétitions comme expliqué précédemment.
A noter également le changement de mutuelle, Audiens ayant dénoncé le contrat : nous avons contracté avec Ociane-Matmut.
– Les autres comptes sont proches du budget et représentent les différents contrats de maintenance/entretien, les assurances, les transports (de la volontaire allemande et du jumelage).
– Compte 671 (charges exceptionnelles) : il s’agit du produit reçu en espèces lors du concert solidaire qui a été reversé à la Fondation John Bost.

PRODUITS
– Compte 706 (participations aux frais de salle) : presque 50 000 € réalisés contre un budget de 46 000 € : Ce réalisé, qui rassemble les participations aux frais versées en contrepartie des occupations de salle, a été plus important.
– Compte 708 (produits des activités annexes) : les événements et spectacles ont rapporté plus, les carrefours un peu moins et les ateliers organisés directement par le Centre ont été plus fréquentés.
– Compte 756 : le fort excédent résulte de la création d’une nouvelle catégorie de membres (les donateurs), mais cela s’est aussi traduit par une baisse du compte 771 qui comptabilisait auparavant les dons.
– Compte 758 (produits divers de gestion) : liées en particulier aux recettes du jumelage, moins élevées qu’annoncées.
– Compte 768 (rémunération financière) : un peu moins importante que prévu, les réserves étant moindres.

Le quitus est donné sur les comptes 2016-2017 à l’unanimité

Projet de budget 2017-2018

Ce projet de budget est en équilibre, à 70 650 € (en baisse de 4 000 € par rapport à l’an passé)..

PRODUITS
Nous sommes restés prudents sur les recettes, à commencer par les participations aux frais de salles.
A noter que nous avons budgétisé les 10 000 €, reportés de l’an passé, comme participation de la paroisse aux travaux (compte 771).

CHARGES
Pour les dépenses, nous avons reconduit en budget le réalisé 2016-2017, avec quelques ajustements particuliers :
– Compte 606 : stable sur la consommation des fluides et des fournitures, mais augmentation du matériel (projet à l’étude sur les tapis de gym).
– Compte 615 : renouvellement d’une grosse partie des extincteurs.
– Ce projet de budget permet de dégager quelque 26 550 euros cette année pour les travaux d’entretien et d’amélioration du Centre (compte 615).

Le projet de budget 2017-2018 est adopté à l’unanimité

Elections au comité du Centre 72

- 2 membres arrivaient au terme de leur mandat de 3 ans : Jennifer Coupry et Benoit Dago Agobé ; deux autres, Françoise Besse et Jean-Jacques Geneaux, partis en province, démissionnent de leur mandat.

- Jennifer Coupry et Benoit Dago Agobe se représentaient. Céline Bellegarde se présentait pour un premier mandat.

Tout le monde est réélu ou élu.

Le comité du Centre 72 élira son bureau lors de sa prochaine réunion, le 8 novembre.

 


Documents à télécharger

Qui sommes-nous
Plan d’accès
Adhérer au Centre 72
Faire un don au Centre 72
Assemblée générale
Des travaux au Centre 72
Mentions légales

Les carrefours
Spectacles et événements
Le marathon des jeux
La Fête de la soupe
Atelier vélo "Dimanche mécanique"
Les paniers Bio du Val de Loire
Cybercafé seniors
Atelier équilibre
Atelier D-marche
Ikebana, art floral japonais
Iaido, sabre japonais
De fil en aiguille
Le festival chrétien du cinéma
Le Festi’arts

Chorale La Villanelle
Guitare, Si facil la musique
Flûte traversière
Hip-hop 9.2 Styles
Danse Latin Tonic Salsa
La maison dans le jardin
Accueil, rencontre, enfance

Théâtre enfants-ados
Théâtre adultes
Entraînement à l’attention
Atelier informatique
Stages théâtre vacances
Atelier d’écriture
Pilates
Gymnastique holistique
Qi gong
Hatha yoga
Asthanga yoga
Sophrologie relaxation
Méditation
Zoï danse
Biodanza
Taï Chi Chuan
La ruche qui dit Oui !
Atelier théâtre Esat Le Moulin vert
Mentions légales